Vous avez dit

Quelques mots doux à propos du livre Sous l'ondée, reçus début mars 2012, et qui mettent du baume à mon cœur :

"J'ai reçu ce jour votre livre qui m'a été transmis ce matin. Lu d'un trait. (...)
Il est apparemment en consultation libre sur internet. J'aimerais en avoir confirmation, car il sera aussi imprimé. Lorsqu'il sera imprimé, où pourra-t-on l'acheter ?

Je voulais vous féliciter pour le courage de dénoncer, pour votre réussite face à la difficulté du sujet, pas facile à aborder sans geindre ni lasser, ce que vous avez su faire en adoptant des styles et des points de vue variés. Pour la qualité de l'écriture, de plus en plus rare, hélas!Je pense que cet ouvrage, au-delà de dénoncer, de révéler au grand public (s'il veut bien se donner la peine de le lire), permettra à d'autres EHS de se faire entendre/comprendre de leurs proches. Vraiment. Lorsque c'est dit par quelqu'un d'autre, cela a plus de poids, bêtement... Et ce sera une réussite énorme. Merci pour eux.
Cela fait déjà quelque temps que je pense qu'il faut écrire sur le sujet, mais avec tact, sensibilité (sans tomber dans la sensiblerie), humour. Pas facile. Vous avez su intéresser et toucher. Beaucoup d'émotion. Merci encore."
Catherine

"J'aimerais vous remercier pour avoir su si bien exprimer ce que je ressens, dans votre livre Sous l'ondée."
Chantal

"Ton bouquin est extraordinaire. Beau, fort, diablement bien écrit, émouvant. Et ce n'est pas que moi qui le dit, mais aussi les gens à qui je l'ai fait suivre... Par exemple : quelques mots, vite lancés, avant que de retourner à la lecture du manuscrit de ton amie. Très bouleversant. Très dérangeant. J'ai déjà lu, entendu, vu sur le sujet, mais ces mots - ses mots - sont plus forts que tout ce que j'avais pu croiser.
(...)
Ou encore :
J'ai lu, pas absolument tout, mais en grande partie. Je trouve que c'est un travail remarquable, à la fois littéraire et carré, touchant et informatif.

Je crois qu'il y a des comparaisons à faire avec la fibromyalgie, qui pendant longtemps a été considérée comme un trouble purement psychique (relevant de l'hystérie, "bien sûr", puisqu'il touche sept fois plus de femmes que d'hommes). Les personnes malades se voyaient généralement conseiller de prendre une aspirine, de voir un psy et d'arrêter de faire chier le monde. Mais aujourd'hui, et grâce en particulier au courage et à la ténacité des associations, la maladie a été reconnue, les recherches ont débuté sérieusement, et même si on ne comprend pas encore bien ses mécanismes, on sait maintenant que cela relève de problèmes neurologiques bien précis.

En tout cas, il y a des frémissements quant au regard de certains médias sur les rapports entre ondes et santé. Cf.  trois articles tout récents du Monde, par exemple, journal qui profite pourtant des pubs d'EDF, Areva
(...)
J'ai hâte de recevoir la version papier de ton livre."
Matt

"Merci Marine,

J'ai fini la lecture du livre hier soir....(...) J'aime beaucoup ce mélange de documents officiels, scientifiques avec ton écriture sensible et personnelle; Le fait que tu aies pu mener à bien et jusqu'au bout ce projet montre que tu es parmi nous, ici et maintenant. Ce livre est un joli témoignage, il pourrait être le point de départ d'une reconnaissance publique de la maladie....il faut le faire circuler un max.

Pour ce faire, je vais commencer par ma famille: je te commande donc 5 exemplaires."
Caro

"Belles photos... Et beau livre... j'hésitais mais je suis obligée de t'en prendre un maintenant que je l'ai lu..."
Emilie 

"Votre livre m’est parvenu à la fois par Next-up et par l’intermédiaire d’Alain.
Le style m’a ravie et rendue un peu jalouse je voudrais tellement pouvoir m’exprimer ainsi.
(...)
Je vous souhaite de trouver un havre de paix à votre tour."
Dr L, radiologue à la retraite

"Je viens de recevoir ton livre par mail et de le "survoler", je dois racheter du papier pour l'éditer, et je vais le recevoir bientôt. Oui, je me reconnais tellement parfois dans ce que tu écris...que d'émotions à te lire Marine, les larmes me viennent parfois !!!"
Nadine

"merci j'ai lu quelques passages, ça a l'ait très fort et j'aime bien ton écriture"
Alex

"Je ne sais pas si tu recevras cette réponse, Marine, mais peut-être des "antennes-relai" humaines te la feront parvenir... Merci de ton texte que je viens de recevoir, dont je n'ai encore lu que quelques mots en diagonale mais qui me donnent envie de m'y plonger ce soir.
Je pense très fort à un livre que j'ai beaucoup aimé : Domme ou l'essai d'occupation, de François Augiéras. Je suis sûr que tu l'aimerais aussi. Mais je ne saurais pas où te l'envoyer."
Xavier
"Merci de me permettre de lire ton témoignage, j apprécie beaucoup la délicatesse de ton écriture, c 'est le mot qui me vient à l'esprit lorsque je te lis"

"Un grand merci pour avoir transmis ces pages décrivant et interpellant toute l'hypocrisie mortifère qui nie les dégâts de ces hyperfréquences.
Je souhaite recevoir un pdf de cet écrit sensible et percutant. Il est en reflet de mes questionnements, mes révoltes, mes colères, mes découragements, mes larmes et pour finir de mon lâcher-prise au quotidien."
Lydie

"Je suis très touchée par votre message, et plus encore par votre livre. J'espère qu'il pourra se faire entendre (...) Je ferai mon possible de mon côté pour ça. Votre témoignage est très fort et salutaire. Il permet, bien mieux que toutes les études scientifiques que j'ai pu parcourir, de se faire une idée du sort qui est fait aux malades électrosensibles."
Marie Grosman, co-auteure de Menaces sur nos neurones, éditions Actes Sud